samedi 16 décembre 2017

Quelques images de l'atelier des lutins...



Ce samedi, l'Atelier était envahi de lutins du père Noël très affairés à préparer leurs cadeaux, en l'occurrence des cartes de voeux. C'est le retour des stages "un samedi par mois",  et le traditionnel rendez-vous d'avant Noël autour d'un thé et de douceurs sucrées.



Et jamais le lieu n'avait aussi porté son nom d'Atelier Bleu !
 Pour réaliser vous aussi de jolis champs de neige sous le ciel étoilé,
 n'attendez pas : cliquez ICI.


• Envie d'autres pas à pas de Noël made in l'Atelier ? Suivez le clic :
Plumes
Boules de Noël
Ours en peluche
Père Noël et Bonhomme de Neige
 

Pas à pas de Noël, sous le ciel étoilé



Efficacité et simplicité pour ces petits sujets hivernaux qui utilisent les amusants effets du sel. Voici quelques modèles de cartes de voeux bleutées, et un pas à pas pour ne louper aucune étape.


1 et 2 - Le dessin étant réduit au strict minimum et le cadre dûment protégé de scotch de masquage, (particulièrement utile dans le cas où l'on utilise du sel), peindre le ciel en mouillant préalablement cette partie du papier. 
N.B. : Les pigments doivent être assez concentrés (c'est la nuit !) et pas trop mélangés. Ici il s'agit d'indigo foncé avec une touche d'outremer. Je pose les couleurs dans l'eau sans trop les déplacer au pinceau. La ligne d'horizon doit être très nette.


 3 - Déposer le gros sel (éviter le sel fin, qui fond, et la fleur de sel, qui colle) en paquets inégaux, en fonction du résultat souhaité.
N.B. : Si le pigment est trop clair, on ne verra pas grand chose. Par ailleurs, plus le fond est mouillé, plus les auréoles décolorées seront larges. Plus les grains sont séparés (moins il y en a), plus les auréoles sont larges également. Faites des essais !




4 - Pendant que le ciel sèche (avec le sel, c'est très long), travaillez les reliefs enneigés en mouillant à chaque fois la base et en déposant la couleur en bas. L'effet de profondeur est dû à l'opposition entre la base nette de chaque tache bleue et son haut flouté. 
N.B. : Plus le bas de la tache est foncé, plus le creux paraît profond.




5 - Les sapins sont peints d'un geste rapide, avec un pigment très foncé. Leur base s'arrête net en suivant un talus de neige. Des sapins plus lointains seront plus clairs, plus petits et moins précis.








L'avantage de ces petites cartes de voeux est que l'on peut en travailler plusieurs à la fois. Mettez à profit les temps de séchage et optimisez la fabrication de couleur !



Des pigments différents créeront des ambiances différentes : à gauche l'indigo foncé, à droite le bleu de Delft (couleurs Horadam de chez Schmincke). Ensuite, on peut varier la composition presque à l'infini. Tout est dans l'aléatoire des effets, soutenu par la force des contrastes.


A vous de jouer, amusez-vous, et souvenez-vous qu'en cliquant sur une photo, vous en verrez mieux les détails. Fabriquer ses cartes, c'est déjà offrir à ceux que l'on aime le temps pris pour eux... Bonne et douce préparation de Noël. 

lundi 11 décembre 2017

Dix-huit neumes : quatorzième Défi des Mots Etranges


Oh ! Les belles pages d'écriture... J'ai pourtant été rosse avec vous sur ce coup-là, mais vous vous en êtes magnifiquement tiré. Les "neumes", objet de notre quatorzième Défi, sont les ancêtres de la notation musicale actuelle. Ce qui donne l'occasion de quelques belles partitions grégoriennes, souvent ornées de superbes lettrines. Bravo !

Françoise de Dijon

Serge de Dijon

Brizou de Merdrignac

Annick de Dijon


Patrice de Dijon

Lila Bees

Chantal S. de Dijon

Christiane de Dijon

Marie de Dijon

Brigitte de Dole

Izys de Paris

Emilie de Chagny

Mounia de Toulouse

Chantal B de Loire-Atlantique

 Christine de Beaune

Denise de Dijon

et moi

Quant à la version alternative de Virginie, 
elle n'est pas dépourvue de musique non plus




  Le prochain défi sera plus facile, juré, craché ! 
Pour la quinzième lettre de l'alphabet, le"O" 
je vous propose de vous amuser avec 
un Ouroboros.
Attention : compte tenu du calendrier, vous avez un jour de moins. 
Rendu des copies SAMEDI 23 décembre avant 20 h.


vendredi 8 décembre 2017

La France a peur...

 A force de sillonner rues, routes, sentiers, venelles et grands chemins, j'ai pu prendre la mesure d'un certain nombre de menaces qui guettent nos concitoyens. J'en présente ici un aperçu qui vous servira, je l'espère, à prendre les dispositions propres à assurer votre sécurité. 

Menace numéro 1 : les grands fauves. Tremblez !





 Celui de l'Atelier (Monsieur Chaton) est d'ailleurs craint et célébré
 jusque dans le Morbihan :



Heureusement, à Dijon, nous avons nos héros : 


et nos défenses propres : 


Mais il n'y a pas que les fauves. 
Attention aussi aux rongeurs...

  
 ...et aux licornes :  


Menace numéro 2 : Les délinquants divers. 
Pour ce qui est des bandits de grand chemin, 
les voici prévenus :



Mais il y a aussi d'autres formes de délinquance, plus subtiles, 
mais vraisemblablement tout aussi pernicieuses : 



Sans compter les moments où la réalité vacille : 


 




A suivre...
Take care !